Véritable ouverture du marché des paiements : CCV peut traiter les transactions Bancontact

Les commerçants ne doivent plus payer de frais d’abonnement pour Bancontact

Ypres/Bruxelles – le 12 octobre 2017 – À partir d’aujourd’hui, les commerçants belges peuvent faire appel à CCV pour le traitement de leurs transactions Bancontact. CCV, le numéro deux du marché des paiements belge, a obtenu une licence pour le traitement des transactions Bancontact et entre ainsi en concurrence directe avec Worldline, le leader du marché. CCV ne facture donc plus de frais d’abonnement et développe une offre sur mesure pour chaque commerçant.

CCV propose désormais aux commerçants une solution totale via le traitement des transactions Bancontact. Les clients de CCV pouvaient déjà accepter les transactions Bancontact, mais l’entreprise confiait le traitement à Worldline.

En traitant elle-même ces transactions, il lui est désormais possible de proposer une offre adaptée à chaque client. CCV en profite directement pour supprimer les frais d’abonnement pour Bancontact comme pour ses autres produits.

La concurrence est bénéfique à la qualité des paiements électroniques

« Il importe que les commerçants aient le choix entre différents fournisseurs. Une économie n’est saine que s’il y règne une bonne dose de concurrence. Cette dernière garde tout le monde alerte et ne peut qu’être bénéfique à la qualité et au service des paiements électroniques », indique Dimitri Beck, CEO de CCV Belgique.
Dimitri Beck CEO CCV Belgium
Dimitri Beck CEO CCV Belgium
« En tant que moyen de paiement favori des Belges, Bancontact vise à rendre le paiement électronique accessible et facile pour tout le monde. Nous nous réjouissons grandement de la nouvelle collaboration avec CCV, puisqu’elle nous permet de proposer nos produits les plus innovants à une nouvelle communauté de commerçants et à leurs clients », déclare Kim Van Esbroeck, CEO de Bancontact Company.
Kim Van Esbroeck CEO de Bancontact Company
Kim Van Esbroeck CEO de Bancontact Company

Plus aucuns frais d’abonnement pour Bancontact, mais aussi d’autres avantages

En traitant les transactions Bancontact, CCV est en mesure de proposer à chaque commerçant une offre optimale :

- conformément à sa stratégie, l’entreprise ne facture plus de frais d’abonnement pour Bancontact.

- Le commerçant peut facilement comparer l’offre de CCV avec celle d’autres fournisseurs.

Ouverture du système de paiement

Le marché des paiements belge a connu de nombreux bouleversements ces dernières années, et pas seulement suite à l’arrivée de l’e-commerce et du m-commerce. Bancontact a ouvert son système de paiement à plusieurs entreprises de traitement de paiements, ce qui a offert un plus grand choix aux commerçants pour l’intégration de Bancontact dans leur point de vente. Les fournisseurs de Bancontact auprès du commerçant, appelés « acquirers », traitent tous les paiements effectués via Bancontact dans le magasin physique ou en ligne, et transfèrent l’argent vers le compte du commerçant.

CCV pouvant désormais traiter les transactions Bancontact, une nouvelle étape importante est franchie dans la stimulation des paiements électroniques en Belgique.

A propos de CCV

CCV s'engage à aider les entrepreneurs en leur proposant de nouvelles solutions de paiement dans toute l'Europe. Celles-ci comprennent diverses solutions de paiement en magasin, des solutions en ligne performantes (y compris des boutiques en ligne) et des solutions de paiement pour le marché du self-service. CCV veille à ce que ces solutions de paiement soient parfaitement adaptées aux activités commerciales de ses clients et au chemin que ceux-ci empruntent pour générer de nouvelles opportunités commerciales.